imprimer

Monique Brillon




Résumé de carrière de l'auteur

Monique Brillon est née à La Prairie et vit à Québec. Elle a obtenu une maîtrise en psychologie en 1973 et complété des études de doctorat en 1990. Sa thèse portait sur les difficultés à concilier vie professionnelle et vie amoureuse chez la femme de carrière, étudiées en regard de ses identifications au père et à la mère. Après avoir oeuvré dans divers organismes comme psychologue, elle pratique la psychothérapie d'orientation psychanalytique depuis 1980 et poursuit en parallèle des activités d'enseignement comme chargée de cours en psychologie dans divers établissements universitaires. Ses intérêts se concentrent surtout autour des questions concernant l'identité d'une part, et la psychosomatique d'autre part (liens unissant le corps et l'esprit). Depuis quelques années, elle consacre une bonne partie de son temps à l'écriture. Elle a publié, aux Éditions de l'Homme, un essai de psychologie populaire intitulé Ces pères qui ne savent pas aimer en 1998. Ce livre abordait le rôle du père dans le développement de l'identité féminine. Actuellement épuisé, il a été remplacé par Le labyrinthe de la féminité qui reprend la problématique du développement de l'identité féminine, mais en y incluant le rôle de la mère en complémentarité avec celui du père. La pensée qui soigne, paru en 2006, est un essai consacré au travail de la pensée sur la métabolisation des émotions difficiles, ce qui contribue au maintien de la santé mentale et physique. Les émotions au cœur de la santé s'inscrit en continuité de ce livre sur les rapports entre le corps et l'esprit en mettant cette fois-ci l'accent sur le rôle central des émotions dans l'équilibre psychosomatique. Par ailleurs, elle s'intéresse aussi à l'écriture de fiction et à la poésie. Elle a suivi des cours de création littéraire à l'Université Laval et a participé pendant six ans à des ateliers d'écriture, dont cinq ans aux Ateliers d'écriture Esther Croft, nouvelliste et romancière, et un an aux ateliers de poésie dirigés par Michel Pleau, poète. Son premier roman, La fracture de l'oeil, a été publié aux éditions Les Herbes rouges à l'hiver 2006.